5 Faits intéressants sur la sauge

Faisant partie de l’un des trois ingrédients de notre sirop simple La Corriveau, la sauge est une herbe qu’on apprécie pour ces parfums camphrés et très aromatiques. Grandement utilisée dans la cuisine italienne, elle est bien plus populaire au Québec sous forme séchée, attachée afin de former un bâton à brûler pour la purification. Découvrez-en un peu plus sur cette herbe grâce à ces 5 faits intéressants.

Tout qu'un rituel!

La sauge est considérée comme une herbe médicinale depuis très longtemps. Alors que les pharaons s’en servaient comme remède, elle était jugée comme sacrée par les Romains. Un rituel bien précis entourait la cueillette de cette herbe. Les Romains devaient tout d’abord se laver les pieds et cueillir la sauge pieds-nus et vêtus de blanc. L’usage d’outils en fer était aussi interdit. 

Sain, sain, sain!

La sauge était appelée Salvia salvatrix, du latin salvare qui veut dire “guérir”, avant d’être renommée “sauge” au 8e siècle.

Plus meilleure, la sauge

La sauge est l’une des fines herbes les plus efficaces dans ses bénéfices sur le corps! Afin de bénéficier des effets positifs d’antioxydants contenus dans les fines herbes, il est nécessaire d’en consommer beaucoup et très souvent pour obtenir une quantité suffisante de vitamines. Dans une étude, la capacité antioxydante de la sauge a été estimée comme étant la plus élevée parmi six fines herbes

L'amie de nos fonctions cognitives

La sauge augmente les performances cognitives en améliorant la transmission de l’influx nerveux dans le cerveau et diminue les réactions inflammatoires et le stress oxydant (en gros, le stress oxydant ou oxydatif c’est des agressions aux cellules de ton corps qui accélèrent leur vieillissement et augmente donc le risque de développement de certaines maladies dont le cancer). Elle aiderait donc à réduire les effets de la maladie d'Alzheimer, notamment pour les plus légers. 

Au palmarès

Consommée au départ en Asie et en Europe, surtout en Italie et en Méditerranée. Elle a été introduite en Amérique du Nord au 17e siècle. De cette période jusqu’à la fin de la deuxième guerre mondiale, c’était l’herbe la plus utilisée. L’origan lui a ensuite volé la vedette.

Photo de couverture | Friderike sur Unsplash

sauge

Partager cet article

cartcrossmenuchevron-leftchevron-right